MàJ . 17/10/2013
telech

De la diversité à des performances dynamiques inattendues

JPG - 4.7 ko

Alain Oustaloup
(Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système, Bordeaux)

Résumé
Cette présentation offre un cadre d’étude à l’introduction de la dérivée non entière. D’une part, ce cadre permet de résoudre un problème physique jusqu’ici insoluble, en l’occurrence le dilemme masse-amortissement en mécanique dont un équivalent est le dilemme stabilité-précision en automatique. D’autre part, il permet d’introduire la dérivée non entière en tant qu’outil de modélisation, notamment dans la modélisation d’une paroi poreuse puis de la relaxation de l’eau sur une telle paroi. Il s’avère que ce cadre trouve son essence dans une approche structurée de la diversité. Sans précédent en la matière, cette approche qui s’inspire de différentes formes de diversité d’origine biologique, conduit, sans grands développements mathématiques dans cette présentation, à des performances dynamiques (et notamment d’amortissement) insoupçonnées dans une approche " entière " de la mécanique et de l’automatique.

11/10/2013

 |  DYCOEC :: GDR n° 2984 :: 2006-2007  |  Suivre la vie du site  |  SPIP