MàJ . 17/10/2013
telech

Impact des cellules endothéliales sur la dynamique de croissance tumorale

PNG - 49.3 ko

Louise Viger
CORIA - Université de Rouen

Résumé
Comprendre la dynamique tumorale est essentiel pour la mise au point de traitements spécifiques à un type de cancer et, de surcroît, à un individu donné. Dans ce contexte, la modélisation de la croissance tumorale, de l’angiogenèse ou de la réponse au traitement est d’un intérêt primordial. Notre objectif est de disposer, pour l’instant, d’un modèle générique pour la croissance tumorale prenant en compte non seulement la tumeur mais également ses interactions avec son environnement. A partir d’hypothèses très générales, nous montrons qu’un tel modèle d’EDO décrivant les interactions de trois populations cellulaires en compétition (cellules hôtes, tumorales et immunitaires effectrices) sur un seul site tumoral permet de reproduire certains des comportements cliniquement observés par les oncologues. Basé sur ce modèle, nous développons un nouveau modèle prenant en compte les cellules endothéliales qui sont responsables de la néo-angiogenèse sur un site tumoral. Cette dernière conditionne le passage de la phase dite "avasculaire" à la phase "vasculaire" où la tumeur développe ses caractéristiques d’agressivité et d’invasion tissulaire (métastases).Ce modèle à quatre équations, reproduisant la bascule angiogénique et donnant accès à la migration cellulaire, nous permet d’envisager une modélisation spatiale de l’évolution d’une tumeur.

11/10/2013

 |  DYCOEC :: GDR n° 2984 :: 2006-2007  |  Suivre la vie du site  |  SPIP