MàJ . 17/10/2013
telech

L’apprentissage moteur, un processus « sous contrôle »

JPG - 19.7 ko

- Déborah Nourrit-Lucas
Laboratoire MAPMO (Mathématiques, Analyse, Probabilités, Modélisation-Orléans)
UMR CNRS 7349 – Université d’Orléans.

- Résumé
Notre présentation poursuivra deux objectifs. Après avoir présenté l’intérêt du travail interdisciplinaire entre les sciences dites fondamentales et les sciences humaines, il sera question tout d’abord de montrer en quoi cette rencontre interdisciplinaire est fertile dans le cadre de l’étude de l’apprentissage moteur. Cette première partie nécessitera un détour vers les problématiques épistémologiques de la pluri-, inter- et transdisciplinarité. Ensuite nous montrerons que le caractère non-linéaire de l’apprentissage peut être révélé en modélisant son processus à partir d’équation différentielle de second ordre. Cette modélisation du processus permet de mettre en avant des modalités de contrôle et d’optimisation différentes selon les périodes d’apprentissage (allant du stade débutant à expert).

 |  DYCOEC :: GDR n° 2984 :: 2006-2007  |  Suivre la vie du site  |  SPIP