Nom complet : Techniques d'Imagerie aux frontières Spatiales et Temporelles

Référence Projet :  RIN Tremplin 2019

Période : du 01/10/2019 au 30/09/2021

Financeurs : l’Union européenne à travers le Fonds Européen de Développement Régional et la Région Normandie.

Porteur : CNRS

Responsable Scientifique pour le CORIA : T. Godin

Budget CORIA / Budget total : 120 k€ / 269k€

Personnel recruté sur ce projet : Rezki Becheker, post-doc.

Résumé scientifique du projet :

Le projet IFROST se propose de repousser les frontières de l’imagerie ultrarapide et à l’échelle nanométrique en ciblant le développement de trois techniques récemment démontrées, mais pas encore développées, au sein des laboratoires rouennais GPM et CORIA. D’un côté au GPM, la sonde atomique tomographique (SAT) couplée in situ à la spectroscopie de micro-photoluminescence (µPL), permettant de corréler la carte chimique 3D d’un nano-objet à sa signature optique. De l’autre côté au CORIA, le développement de techniques d’imagerie ultrarapides a permis l’imagerie de phénomènes tels que des ondes de choc uniques avec des résolutions temporelles de l’ordre de la nanoseconde et avec une résolution spatiale de l’ordre du micromètre. Ces techniques d’imagerie ultra-rapides innovantes, pour l’instant encore balbutiantes, présentent un très fort potentiel d’exploitation dans les domaines des matériaux et des systèmes pour l’énergie : imagerie en temps réel d’écoulements hautes vitesses, suivi dynamique de plasmas et d’ondes de choc ou encore imagerie de phénomènes de rupture de ligaments liquides. Par une approche innovante qui cible le développement de protocoles de préparation adéquats dans le cas de la SAT-µPL, et de l’optimisation des composants optiques et des longueurs d’ondes en jeu dans le cas de l’imagerie ultrarapide, ce projet vise à établir un nouvel état de l’art dans le domaine de l’imagerie ultrarapide à l’échelle micro-nano.